Piscines : nous répondons à vos interrogations

Publié le mercredi 31 janvier 2024 à 16:53.

Depuis le 1er janvier, c’est le groupe Récréa qui a repris la gestion de nos piscines en Délégation de Service Public (AquaSénart à Draveil, Val de forme à Yerres et piscine des Sénarts à Boussy-St-Antoine). Les changements apportés par le nouveau délégataire suscitent des interrogations, voire des mécontentements.

Il nous a semblé utile de faire un point avec vous.

D’une part, il faut rappeler que le changement de délégataire procède d’un choix du Conseil communautaire émis à la suite de l’avis d’une Commission d’appel d’offres qui a jugé que l’offre de Récréa était celle qui, comparée aux propositions concurrentes, répondait le mieux aux intérêts et aux besoins du service public, dans le respect des nécessaires équilibres économiques du contrat.

La transition entre les deux délégataires ne s’est pas passée dans les meilleures conditions et la prise en main par Récréa des équipements et des agents prend du temps. Chacun comprendra qu’elle ne peut être optimum en à peine 3 semaines d’exploitation. Les équipes de Récréa et de la Communauté d’agglomération sont mobilisées pour que chacun retrouve très vite le plaisir d’aller à la piscine pour y exercer son activité de sport, de loisir ou de bien-être.

Néanmoins, nous avons entendu les remarques des usagers et nous souhaitons ici apporter quelques éléments de réponse et des propositions d’ajustement.

 

Concernant les tarifs


Avant d’évoquer des coûts, il convient de préciser certains points :

  • La contribution que paie l’usager ne constitue qu’une petite part (45 %) des recettes commerciales du délégataire, le reste (2,7 millions par an en moyenne) étant supporté par la collectivité, c’est-à-dire par l’ensemble des contribuables.
  • Les tarifs des piscines n’avaient pas augmenté depuis 2019, en dépit de la hausse continue des coûts de l’énergie et des fluides.
  • La gratuité dont bénéficiaient les séniors de plus de 65 ans a été remplacée par un tarif réduit. Cette mesure permet d’élargir le nombre de bénéficiaires du tarif préférentiel aux étudiants, chômeurs, bénéficiaire du RSA, personnes souffrant d’un handicap (l’entrée est gratuite pour l’accompagnateur), ... et donc de permettre à de nouveaux publics de pouvoir accéder à nos équipements aquatiques. Il nous a semblé que la question de l’âge est distincte de celle du revenu (par exemple, les revenus d’un étudiant sont inférieurs à ceux d’un retraité, et pourtant il payait plein tarif).
  • L’abonnement Récréa donne accès à l’offre de services des 3 centres en DSP, les amplitudes d’ouverture étant complémentaires entre les 3 structures.
  • Les abonnements Forme et bien-être incluent automatiquement l’accès à l’espace aquatique, qui est la fonction première de ces centres.
  • Les abonnements Forme proposent une pratique « libre illimitée ». En revanche les pratiques encadrées, dites « activités », deviennent, elles, limitées.
  • Les créneaux des activités sont réservables afin de garantir une pratique confortable pour tous.
  • Récréa déploie dorénavant des activités « Signature Récréa » et « concept les Mills» pour la partie fitness afin d'élargir et d’améliorer  l’offre aux usagers. Le déploiement de ces nouveaux concepts va monter en puissance sur l’année.
  • L’offre d’abonnements donne la possibilité aux personnes de choisir un abonnement qui correspond à leur pratique et à leur temps disponible. Par exemple, celui ou celle qui ne veut pratiquer qu’une seule activité encadrée, aura un abonnement parfaitement ajusté. Cet abonnement permet une plus grande souplesse puisqu’il n’implique aucun engagement ferme sur une année. Les usagers ont la possibilité de changer d’option en fonction des périodes de l’année, de leurs contraintes.

A la demande d’usagers de payer avec leurs subventions ou dispositifs d'entreprise, Récréa propose depuis le 1er janvier une formule en 12 mensualités dont une gratuite.

Les abonnements sont effectivement plus coûteux pour les personnes ayant pris l’habitude de venir quotidiennement (ou presque) pour participer à plusieurs activités. Les plannings aqua sports et fitness de l’ancien délégataire proposaient en effet des enchaînements d’activités pour permettre aux personnes de passer la matinée ou la soirée dans l’établissement. Non seulement ces pratiques n’étaient pas qualitatives, mais elles étaient surtout très largement déficitaires. Ce positionnement commercial n’était plus tenable financièrement et menaçait l’équilibre économique du contrat. Aucun des candidats à la DSP n’a d’ailleurs proposé de reprendre ces pratiques d’abonnement.

Nous avons demandé à Récréa d’attirer de nouveaux publics jusqu’alors écartés des activités aquatiques et de répondre à de nouvelles attentes. Ce développement passera par la mise en place d’un nouveau planning qui proposera une plus grande diversité de programmes dès le mois de septembre prochain.

 

Concernant les créneaux 

Récréa avait proposé un planning incluant progressivement les matinales et une ouverture non-systématique du ludique. Ces deux points perturbaient les usagers, et ils ont été entendus.


Des ajustements ont ainsi été mis en place :

  • Pour la piscine des Sénarts :

Fermeture du bassin sportif à 20h30, mais évacuation 15 minutes avant.
Possibilité d’ouvrir le ludique de manière anticipée le mardi et jeudi dès 13h00.

  • Pour Aqua Sénart : 

Ouverture du ludique le lundi dès 10h00 au lieu de 16h45
Ouverture du Ludique après les bébés nageurs du samedi. 10h00 à 18h30 (au lieu de 12h00 à 18h30)

  • Pour Val de Forme :

Récréa avait déjà augmenté l’amplitude du ludique par rapport au plan d’occupation du bassin en supprimant l’ensemble des créneaux réservables. En complément, la fermeture du bassin ludique est maintenant retardée le mardi, le mercredi et le jeudi. Il sera désormais fermé à 20h30 et non à 18h30.

La Communauté d’agglomération a demandé à Récréa d’effectuer des ajustements complémentaires en fonction de l’évolution de la fréquentation, mais il convient également de prendre en compte la difficulté à répartir les créneaux d’utilisation entre les différents publics : clubs, écoles de natation, public des activités encadrées, public nageur, public en recherche d’une pratique plus ludique, etc.

Sur le sujet des créneaux d’activité :

Récréa a maintenu les plannings d’activités et proposé des activités similaires (les coachs sont maintenus dans leurs activités et plannings). Le nouveau délégataire a effectivement introduit quelques ajustements d’horaires pour intégrer le départ et l’accueil des participants dans de bonnes conditions.

En outre, deux cours de fitness sont ajoutés selon le nouveau concept Les Mills à Val de Forme.  En fitness comme en Aqua Sports, il a bien été pris note de certains mécontentements et les coachs en ajusteront très vite l’intensité.

 

Concernant les contenus

Les nouveautés seront développées progressivement et arriveront bientôt dans les établissements. 

Pour l’espace bien être, vont être déployés de nouveaux mobiliers qualitatifs, une fontaine à glace et des douches écossaises.

Pour les espaces fitness, le petit matériel sera renouvelé. Récréa réfléchit à la possibilité de proposer des vélos RPM (rotations par minute) sur chacun des sites.

 

S’agissant de la qualité des structures

Sur le sujet de l’hygiène des locaux, toutes les actions réalisées ne sont pas visibles.

Ainsi, si Récréa a investi sur les machines et les produits, la Communauté d’agglomération a été contrainte de fermer temporairement la piscine de Val de Forme compte tenu des manquements du précédent délégataire sur l’entretien, la maintenance et ses devoirs d’alerte notamment dans les locaux techniques. Plus de 150 000 € ont été dépensés par la collectivité pour remettre en état la filtration et le traitement d’air et permettre ainsi un meilleur pilotage des installations. Cela ne se voit pas, mais c’était pourtant indispensable pour un meilleur accueil du public.