Ce qu'il faut savoir sur la généralisation du tri des biodéchets au 1er janvier 2024

Publié le mardi 19 décembre 2023 à 14:07.

« Au 1er janvier 2024, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) prévoit la généralisation du tri à la source des biodéchets. Pour rappel, les biodéchets sont constitués de :

  • Déchets verts : tontes de pelouse et fauchage, feuilles mortes, tailles d’arbustes, haies et brindilles ou encore déchets ligneux issus de l’élagage et de l’abattage d’arbres et de haies.
  • Déchets alimentaires : restes de repas ou de préparation de repas ou produits périmés non consommés.

La pratique du compostage est l’un des moyens qui permet de réduire ses biodéchets. Sur les 254 kg/hab. d’ordures ménagères produites chaque année en Val d'Yerres Val de Seine, on estime que le potentiel de biodéchets est équivalent à 80 kg/hab. Ainsi en 2024, l’Agglo organisera des campagnes de formation et de distribution de composteurs et lombricomposteurs pour les habitants des communes de Draveil, Montgeron et Vigneux-sur-Seine sur son site de Draveil, afin de répondre à l’obligation de tri à la source des biodéchets.

Nouveauté : les habitants en appartement pourront également trier leurs biodéchets grâce au lombricompostage, technique utilisant des vers pour transformer les biodéchets en compost et en thé de compost. Cette méthode présente de nombreux avantages :

  • Elle est adaptée aux petits espaces,
  • Elle ne produit pas d’odeurs désagréables,
  • Elle est rapide et efficace, le processus de décomposition étant accéléré grâce aux vers.

La méthanisation est l’autre moyen qui permet de valoriser les biodéchets. Ainsi, en cohérence avec les orientations de notre syndicat de traitement des déchets (le SIREDOM) qui prévoit à l’horizon 2025, la mise en œuvre d’une unité de tri des biodéchets, collectés en sacs de couleur mélangés avec les ordures ménagères, la Communauté d'agglomération lancera dès janvier 2024 une étude technico-économique de la collecte des biodéchets, financée par l’Ademe pour structurer sa stratégie.

Enfin, pour les habitants en pavillon résidant sur les communes de Yerres, Brunoy, Epinay-Sous-Sénart, Boussy-Saint-Antoine et Quincy-Sous-Sénart, c’est auprès du Sivom qu’il sera possible de commander un composteur. »